Les bienfaits du vélo en ville

publié le 24 septembre 2011

(le contenu de cet article date de 2006, mis à jour été 2011)

Pour votre santé, bougez !

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), dans notre monde moderne, nous ne faisons plus assez d’exercice physique au quotidien. L’automobile, l’escalator ou l’ascenseur, c’est tellement facile qu’il devient difficile de s’en passer. Et pourtant, ce manque d’activités physiques menace fortement la santé de 7 personnes sur 10 dans les pays dits développés.
Selon l’OMS, elle serait responsable de plus de 2 millions de décès prématurés par an dans le monde, soit beaucoup plus que les accidents de la route.

L’OMS recommande à chacun une dose minimale journalière de 30 minutes d’exercice physique modéré.

Solution :
Faire du sport chaque jour après ses heures de travail ou mieux, profiter de ses déplacements vers le travail ou vers l’école par exemple pour effectuer 2 x 15 minutes de vélo à son aise (soit 2 x 4 à 5 Km).

Joindre l’utile à l’agréable

Rouler à vélo, c’est relativement aisé. Chacun en est capable.
Le vélo, c’est la liberté. Pas de problèmes d’embouteillages ni de souci de stationnement.

De plus, sachant qu’il faut réduire l’usage de l’automobile, que 50% des déplacements en voiture se font sur moins de 5 Km et que le vélo est bon marché et particulièrement bénéfique...

Le vélo quotidien allonge l’espérance de vie de plusieurs années

La pratique quotidienne du vélo :

- réduit de 40% le risque d’infarctus.
- réduit de 40% le risque de cancer du côlon
- réduit de 50% le risque de diabète de type 2.
- évite ou atténue l’hypertension artérielle (20% de la population adulte).
- fait baisser le cholestérol total ainsi que le « mauvais » cholestérol, et augmente le « bon » cholestérol.
- prévient et atténue l’ostéoporose, diminuant chez la femme le risque de fracture du col du fémur de 50%.
- aide à maîtriser le poids, et réduit le risque d’obésité
- réduit le risque de lombalgie.
- réduit les effets de l’arthrose.
- favorise le bien-être psychologique, atténue le stress, l’anxiété et la dépression ainsi que le sentiment d’isolement.

Vos objections, nos réponses

- Vous craignez pour votre sécurité dans la circulation automobile.
Il faut savoir que, pour le cycliste quotidien sur la route, il y a statistiquement 20 fois plus de bénéfices pour la santé que de risques d’accidents.

- Vous redoutez la pluie, le mauvais temps.
Tous les cyclistes vous le diront : la météo n’est pas un problème à vélo. En Belgique, pour quelqu’un qui se déplace tous les jours à vélo, 9 fois sur 10, il ne pleut pas quand il roule.

- Vous pensez que l’air est plus pollué pour le cycliste que pour l’automobiliste.
C’est faux, c’est même souvent l’inverse. Le cycliste évite les axes les plus pollués, et n’y reste jamais longtemps.

- Vos trajets sont trop longs.
Combinez train, tram, bus & vélo. NOUS pouvons vous conseiller sur le type de vélo et sur la combinaison des moyens de transport.

- Vous avez peur d’arriver en transpiration à votre travail.
Il suffit de ne pas s’habiller trop et d’apprendre à doser son effort.

- Vous devez transporter un enfant.
Il existe de nombreuses solutions : roue additionnelle, siège enfant, remorque, vélo cargo ou vélo brouette, triporteur... Et pourquoi pas lorsqu’il sera en âge, avec son propre vélo !

- Vous n’avez pas de vélo.
Vous pouvez en louer un pour essayer la ville autrement.

N’hésitez plus, pour la Santé, pour votre Santé, se déplacer en ville à vélo, c’est faire preuve de bon sens et de civisme.