Vélotesteurs, 6 mois après? Que s’est-il passé, que sont devenues nos fiches?

publié le 12 février 2012 (modifié le 16 février 2012)

Il y avait déjà auparavant La CycloFiche DDV. Elle est toujours d’actualité ! Le groupe de vélotesteurs ne fonctionne que sur l’agglomération de Douai, mais nous circulons de Courchelettes à Dorignies, de Sin le Noble à Cuincy ! Et parfois plus. Dans cette problématique d’itinéraire, ce "service" ne fonctionne pas bien.

Néanmoins, sur l’agglomération de Douai, le fait que la ville ait voulu impliquer des cyclistes sur les aménagements qu’elle a fait réaliser, en cours et à venir est un bon point. Les vélotesteurs ont été "recrutés" sur candidature, grâce à leur CV vélo ! Il a fallu rédiger une note d’intention et décrire les itinéraires couramment circulés dans Douai. C’est sur ces détails que la ville a dressé la liste des vélo-testeurs et vélo-testeuses. Nous sommes une vingtaine, habitant Douai et les communes alentour, avec tout type de parcours, majoritairement urbain.

Le principe est simple : chaque vélo-testeur, ou vélo-testeuse, remplit une fiche lorsqu’il ou elle trouve ou rencontre un aménagement problématique sur son itinéraire dans la ville de Douai. Les critères sont la nature de l’obstacle et le degré de danger.

Nature de l’obstacle :

  1. problème de largeur ou de dimensionnement de l’aménagement
  2. qualité du sol
  3. problème de continuité sécurisé de l’itinéraire
  4. absence de signalétique et incompréhension de l’itinéraire
  5. besoin en dispositif de stationnement (évaluer la différence entre l’offre et la demande)
  6. autres

Degré de dangerosité

  1. désagrément ou inconfort dans le déplacement
  2. risque de chute
  3. risque de sécurité vis-à-vis des piétons ou autres cyclistes
  4. risque de sécurité vis-à-vis d’un véhicule motorisé
  • On peut grâce à une adresse de messagerie envoyer la fiche
    au service voirie de la ville

J’avoue avoir créé une bonne dizaine de fiches, quelquefois plusieurs au même endroit (mais problème identifié différent), sur des carrefours "compliqués" tel rue des Wetz / rue du pont saint Vaast / rue Fortier... Certaines ont été prises en compte et traitées très rapidement, du fait que la sécurité des usagers (et pas exclusivement celle des vélos) était engagée ! Mais Quid des autres.

A force de demander une réunion de bilan de l’opération en cours, nous avons été convoqués en décembre à l’hôtel de ville. J’avoue être arrivé un peu à la bourre, et ne pas avoir pu suivre l’intégralité des débats ! Mais dans l’ensemble, tous ont pris à coeur cette mission, certains même avec beaucoup de coeur. Un listing complet des remarques nous a été fourni avec l’état et le suivi des problèmes ainsi que les dates d’intervention ou de programmation prévues.

D’autre part, je suis perplexe sur le fait que personne d’autre que nous, vélotesteurs, n’ait fait remonter d’info, tel des riverains ou d’autres usagers, sur les aménagements cyclables ; ou alors ces informations ne sont pas disponibles.

  • Et oui ma bonne dame, le civisme n’est plus trop à la mode...

Dans l’ensemble, le groupe de vélotesteurs fonctionne bien, la communication avec les services techniques mu-nicipaux (principalement le service voirie) est bonne. Il est vrai que c’est l’hiver et que certains roulent moins du fait des intempéries, mais je vous confirme malgré tout que se déplacer à vélo par tout temps est possible, pratique, simple, économique ! Il suffit d’avoir les bons vêtements et une bicyclette en bon état !

Si vous aussi vous découvrez des "anomalies" ou des "dangerosités" lorsque vous circulez à vélo, faites nous en part ! Remplissez LA Cyclofiche DDV. Nous relaierons l’information auprès des services concernés...

- Signaler maintenant par messagerie un problème : droitdvelodouaisis@free.fr

- Sur notre site web : La CycloFiche DDV

Cet article fait partie de la Lettre DDV n°56 d’hiver 2012
- retourner au sommaire
- téléchargez la Lettre-DDV-56 (format pdf - 1.1 Mo - 11/02/2012)