A propos de la suppression de la subvention de la mairie de Douai à notre association

publié le 5 juillet 2012

Lors d’une révision générale de sa politique de subventions aux associations, la Ville de Douai a décidé de supprimer à titre définitif la subvention de fonctionnement de notre association au motif que le montant de celle-ci était trop faible pour couvrir les frais de gestion qu’elle génère !

Sur ce point, il est vrai que son montant était si dérisoire (180 euros) qu’il ne correspondait même pas au coût de l’’assurance qui couvre la responsabilité du Bureau, rien n’empêchait donc la Mairie de la revaloriser, ne serait-ce que pour la mettre à un niveau se rapprochant de la subvention versée à des associations au nombre d’adhérents équivalent (180 à ce jour) et à l’activité comparable. Ce que nous demandions depuis plusieurs années.

Le montant de la subvention de départ à la création de l’association est fixée arbitrairement. Et ensuite, chaque année, elle subit une augmentation liée au coût de la vie. Que les projets de l’association évoluent ne change rien à ce montant. Depuis des années, nous nous privons de participation aux Assemblées Générales de notre fédération, la FUB, pour ne pas grever notre budget. Pas de formation, pourtant gratuite, pour cause de frais de déplacement élevés.

Nous ne comprenons pas la décision de la Ville : l’association Droit D’Vélo mène depuis plus de quinze ans une action dont la qualité et l’utilité ont été soulignées par les différents acteurs de la Ville. Elle joue un rôle institutionnel important en participant à de nombreuses réunions de concertation au niveau municipal, de l’intercommunalité, du Conseil général, elle anime les Semaines de la Mobilité et du Développement durable, elle effectue un travail prospectif en ouvrant une réflexion collective sur les usages des différents moyens de déplacement, sur l’urbanisation et la qualité de vie en ville. A ce titre, elle a fortement suscité la mise en place d’une politique vélo à Douai, dont elle s’est toujours félicitée et dont elle s’est fait un devoir de la valoriser en organisant des promenades urbaines depuis plus d’une décennie.

Ces dernières années, c’est dans l’apprentissage du vélo en milieu scolaire qu’elle s’est investie en élaborant avec les enseignants une démarche pédagogique progressive. Sans oublier de rappeler une action de marquage de bicyclette lors de manifestations, dans les collèges et les centres sociaux afin de trouver une solution au problème du vol de bicyclettes, en concertation avec la police. Ce projet associatif, ambitieux, porté à bout de bras par des militants engagés et désintéressés, se traduit en centaines d’heures annuelles de présence à des réunions, sur des stands ou face aux enfants. Il nous semblait que cette subvention de fonctionnement de la Ville de Douai, n’était que la contrepartie de la prise en compte de ce travail sur le terrain. Une forme de reconnaissance.

Au moment où le projet de Maison des Cyclistes ou du vélo prend tournure à la Gare de Douai, projet dont notre association a demandé la création lors de la concertation autour du PDU en 2002 et soutenu dès qu’il est devenu concret, la suppression de cette très symbolique subvention, qui frappe notre association exclusivement, nous semble non fondée et plus encore injuste.

Le Bureau de notre association ne désespère pas de voir la Mairie revenir à de meilleurs sentiments à notre égard… car nous le valons bien !!

Cet article fait partie de la Lettre DDV n°57 de l’été 2012
- retourner au sommaire
- téléchargez la la Lettre DDV n°57 (format pdf - 1.2 Mo - 03/07/2012)