Balade du 22 septembre 2013 (modifiée)

publié le 6 mai 2013 (modifié le 11 septembre 2013)

Une promenade cycliste en Belgique industrielle. Détails pratiques en bas de page

ATTENTION : Par manque d’inscription suffisantes, cette balade est reportée en 2014, elle est remplacée par un parcours le long de la Scarpe. toutes les infos ICI

Connaissez-vous le Parc de Mariemont ? C’est un site situé pas très loin de la Louvière et de Charleroi sur le territoire de la commune de Morlanwez, en pleine Wallonie industrielle. Ce sera le point de départ de la balade cycliste que propose notre association : un très joli parc de 50ha quand même, qui forme un écrin pour un charmant petit musée que nous n’aurons pas le temps de découvrir, hélas !

Des sculpteurs sur la route

Sous les frondaisons de magnifiques spécimens d’arbres, on trouve des sculptures de Rodin (un des quatre exemplaires originaux des Bourgeois de Calais y trône sur son piédestal), de Constantin Meunier et bien d’autres sculpteurs belges de la fin XIXème siècle.

Après nous être attardés un peu (comment faire autrement ?) à Mariemont, le groupe prendra possession des bicyclettes de location et la direction du Canal du Centre. Il s’arrêtera un instant sur le site du Bois-du-Luc, site minier devenu éco-musée : c’est un espace normalisé avec ses maisons ouvrières au garde-à-vous, sa maison de maître, l’école, l’église, une application parfaite d’un plan urbanistique fonctionnel. Pas vraiment un dépaysement pour des gens du Bassin-Minier du Nord de la France, mais une autre ambiance. A redécouvrir à un autre moment.

La halte du repas, c’est à la cantine des Italiens, haut lieu de l’accueil des travailleurs immigrants italiens. C’est le moment de sortir les pique-nique ou de commander un repas dans la gargote : la frite et la bière à proximité d’un canal mélancolique, rien de tel pour se faire une tête d’automne ! On jette un œil sur les baraquements précaires, on imagine les conditions de vie qui devaient être très difficiles pour ces migrants coupés de leurs attaches familiales, on imagine le blues qu’ils devaient ressentir au retour de la fosse.

Des ascenseurs en Belgique? Pour des bateaux ???

L’itinéraire longe le Canal et va à la rencontre des quatre ascenseurs à bateaux dont la construction (le plus ancien date de 1888) permet de racheter une dénivellation de 17m (90m pour les quatre). Ces espèces de portique, machinerie incroyable fonctionnant uniquement grâce à un système hydraulique, fascinent avec leur gueule d’usine à gaz ou de porte de l’enfer.

Pour atteindre l’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu, qui lui rachète 73m en un seul ouvrage d’art, il faut quitter le canal historique pour se retrouver sur le tronçon de dérivation. Ce gigantesque ouvrage à l’aspect d’une grande péniche de béton posée dans un creux du paysage permet à des barges de 1350 tonnes de franchir les collines- nous ne sommes pas ici dans le plat pays ! Il mérite d’être vu en contrebas pour apprécier la démesure de ses volumes.

Riche en découvertes, la balade permet d’aller au plus près d’un paysage façonné par l’homme et d’en saisir la vérité. La bicyclette s’avère l’outil indispensable pour ce type de tourisme culturel. Une journée comme celle-là, vous ne la regretterez pas !

J.A.

Détails sur la sortie de rentrée du 22 septembre 2013

Les horaires de départ, les modalités de l’organisation vous seront communiqués dès la rentrée.
Obligation de prendre votre vélo.
Tarif : Adhérent 15€ / Non adhérent 25€ (devenir adhérent)
Le tarif inclura le transport par bus, ainsi que le soutien technique de l’association en cas de problème avec votre vélo sur place : toutefois, veuillez noter que les participants devrons justifier d’une assurance en responsabilité civile pour cette sortie.

Télécharger le Bulletin_Inscription_Sortie_ascenceurs_bateaux_Belgique_22-sept-2013_v2 (format pdf - 490.4 ko - 04/09/2013)

Cet article fait partie de la Lettre DDV n°59
- retourner au sommaire
- téléchargez la LettreDDV59 (format pdf - 870.4 ko - 06/05/2013)

Cet article fait partie de la Lettre DDV n°60
- retourner au sommaire
- téléchargez la LettreDDV60 (format pdf - 1.3 Mo - 25/06/2013)