La Maison du Vélo à Douai : un beau projet prend racine

publié le 8 octobre 2013

Il y a des premières pierres qui comptent plus dans la vie d’un cycliste que des murs entiers dans la vie d’un maçon.

C’est que la pose de cette première pierre, on l’attendait depuis longtemps -depuis 2002- exactement quand la revendication de créer un espace dédié à la promotion du vélo en ville avait été prise au sérieux et inscrite dans le Plan de Déplacements Urbains du Douaisis.

On se félicitera donc d’avoir rencontré au pied du mur, ce vendredi 30 août 2013, le président du Conseil régional, des conseillers régionaux, le Maire de Douai, des conseillers municipaux, le Maire de Sin le Noble, la présidente du SMTD, certains représentant aussi la Communauté d’agglo, soient les financeurs de ce nouvel équipement, ainsi que des représentants de la SNCF, et d’avoir entendu des discours éclairés sur l’intermodalité et Douai, seconde gare régionale de passagers par son importance, a beaucoup à gagner au développement de la pratique des modes de déplacement actifs (vélo, marche).

Des Maisons du Vélo (ou des Cyclistes), il en existe ailleurs, en Belgique, dans d’autres villes de France : elles ont un objectif attitré : faire rayonner la cause du cyclisme au quotidien et des modes de déplacements actifs auprès des habitants en proposant les services les plus divers, de l’information, cherchant à être un point de contact convivial avec les usagers, avec toujours cet objectif partagé par beaucoup aujourd’hui de renverser la part modale qui est la leur au détriment de celle de la voiture, des encombrements et de la pollution.

La Maison du Vélo de Douai sera d’abord un parking vélo de 100 places qui permettra aux naveteurs de laisser en sécurité leur monture pour se rendre à Lille ou à Paris dans des conditions qui restent à définir. Tant il est vrai qu’emmener son vélo pour aller travailler reste une solution insatisfaisante au regard de la faible capacité d’accueil des trains aux heures de pointe et de la possibilité aujourd’hui de pouvoir utiliser les systèmes de vélos en libre service dans les grandes villes (lire l’encadré).

Si cette Maison accueillera un guichet de billetterie du SMTD, elle permettra aux associations d’usagers de disposer d’un petit local de dépannage et d’un espace de réunion ou d’animation. Sa situation, tout à côté de la gare, sera un atout dans la diffusion de l’information touristique et des propositions de visites de la Ville mais plus généralement sur les balades vélos dans le Douaisis.

Certes, on regrettera que le travail des associations n’ait pas beaucoup été valorisé lors de cette inauguration, et qu’à 10 mois de la livraison, on ne sache pas grand-chose de son futur fonctionnement. On doute également que d’en modifier l’intitulé en Maison des mobilités permette d’en faire mieux comprendre sa raison d’être. Mais la fête était belle, ce vendredi 30 août, les rames de l’ex-tram tournaient comme dans un manège, les passagers du train traversaient l’esplanade en jetant un regard curieux sur cet espace déjà colonisé par les vélos : on se plaisait à penser que l’on changeait d’époque, une époque où chacun réfléchirait à son (ses) moyen de déplacement en fonction de son trajet et qu’il trouverait une réponse adaptée à ses besoins qui lui soit proposée par la collectivité…

Cet article est associé à la Lettre DDV n°61
- retourner au sommaire
- téléchargez la LettreDDV 61