Compte rendu de l’AG du 7 déc. 2019

publié le 23 décembre 2019

Accueil des personnalités par Babette

- Monsieur Chéreau, Maire de Douai
- Jackie Avenel, adj. au cadre de vie
- Mr Sellier 1er adj.
- Mr Regniez, service voirie
- Mr Pascal Dambrin, conseiller municipal de Sin le Noble
- Nicolas Carpentier, APPE
- Alain Tellier, secrétaire Festi-Planète
- Bernadette Cordonnier, présidente de Cuincy Environnement Santé,
- Fr Devred & Fr Loiseau de l’ADAV (Mrs Paillard & Anceau excusés)
- Jean Larivière, vélociste à Sin le Noble
- Éxcusés : Mr Hégo, maire de Cuincy et président du SMTD ; Fabienne Choeur, adj. ; Mr Choisel, service voirie ; Mr Doziere, adj., Mr Vandenoecq, Office de Tourisme, Vincent Pamart, SESSAD ; M.Agnès Simon, UEF ; Mustafa Benherrat, APPE.

Lecture du Rapport Moral par Babette

Bienvenue à tous !
Ça fait plaisir de vous voir si nombreux pour cette 23e AG de DDV.
Merci à Mr Chéreau, Maire de Douai pour votre présence, merci à vous Mr Regniez du service voirie de Douai, Mr Sellier 1er adjoint, …merci pour votre présence, votre écoute et votre soutien tout au long de l’année.
Je suis Babette Delzenne, c’est moi qui vous accueille aujourd’hui car Didier Leroy a souhaité donner sa démission en Juin après presque 6 années à la présidence de DDV et cela pour raisons personnelles. Il a souhaité s’orienter vers d’autres centres d’intérêt tout aussi prenant. Nous lui souhaitons bonne route et réussite.
Hier encore, Jackie Avenel, le fondateur de l’association avec Victor Sion, me rappelait les circonstances de la naissance de DDV : C’était en 1995 pendant une longue grève SNCF. Les gens cherchaient d’autres moyens de se déplacer. L’intermodalité ne date pas d’aujourd’hui !
(Ni les grèves SNCF)
DDV garde ses 3 objectifs prioritaires :
- Défendre les droits et la sécurité des cyclistes et des deux roues du Douaisis
- Promouvoir l’ensemble des moyens de transports non polluants
- Sensibiliser l’ensemble de la population et les administrations concernées aux droits et devoirs des deux roues

La défense des intérêts du cycliste se fait auprès de différentes institutions qui seront détaillées dans le rapport d’activités : nous participons aux réflexions sur les mobilités et les aménagements
nécessaires pour le vélo, nous signalons les problèmes qui se posent, nous faisons des propositions.

Mais certaines propositions n’aboutissent pas, comme la possibilité d’utiliser la voie tram à Sin le Noble.
Il nous faudrait être plus soutenu par vous, les adhérents. Peut-être faut-il aller en nombre à certaines réunions, peut-être faudra-t-il organiser ce qu’on appelle des « vélorutions » comme dans certaines villes ou faire des actions « coup de poing » ? Ce sera à vous de nous le dire lors de vos réflexions en atelier tout à l’heure.
Vous comprenez que nous ne pouvons être en mesure d’avancer que si nous avons suffisamment de soutien.
Nous avons aussi besoin de votre implication pour la promotion du vélo comme moyen de transport. Il nous faut aider les cyclistes, et c’est le rôle des ateliers vélos et des vélo-écoles, il nous faut sensibiliser le public par des stands lors de manifestations. Mais nous sommes trop peu nombreux. Bien que quelques adhérents nous aident à l’occasion et nous les en remercions.
Nous avions prévu l’an passé de proposer des réunions thématiques, voire des commissions, mais seule la commission voyage et balade a pu se réunir et proposer le calendrier. Nous n’arrivons malheureusement pas à faire face.
Vous avez vu en entrant qu’après le rapport statutaire d’activités nous nous répartirons entre 4 ateliers :
- Le premier sur la préparation des municipales : Cet atelier sera animé par Jean-René et François
- L’atelier sur la voirie et les aménagements sera animé par : Marie-Agnès et Babette
- L’atelier dénommé Vélo et enfants par : Marie-pierre et Jean-Michel
- Et le dernier atelier sur ce que l’on peut attendre des services aux adhérents de Droit d’Vélo sera animé par : Jacques et Jean-Pierre

Une mise en commun sera faite à la fin. Nous attendons beaucoup de vos idées.
Bonne réunion et nous pourrons prolonger les discussions entre nous lors du pot offert par l’association à la fin de l’AG
Et pour ceux qui le souhaitent nous pouvons partager le repas de ce soir.

Rapport d’activités 2019

Introduction par Marie-Pierre
Droit d’Vélo, on l’a rappelé, est une association de promotion du vélo comme moyen de transport, et de défense des intérêts du cycliste.
Nous sommes adhérents à la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclettes) et à l’ADAV (Droit au Vélo de Lille) ainsi qu’à l’heureux cyclage (pour l’accès aux ateliers partout en France)
Deux grands changements au niveau de l’association en 2019

  • Changement de siège social en février, désormais au 174 place de la Gare à Douai
  • Présidence : départ de Didier Leroy en juillet. La mission est assurée depuis par Babette Delzenne.

Je cède la parole à Marie-Agnes qui commencera la lecture du rapport d’activités. Nous vous le transmettrons par mail et le mettrons sur le site.
A cette occasion je me permets de vous solliciter. L’un d’entre vous a peut-être des compétences en informatique et un peu de temps pour être le webmestre de notre site. Didier l’a maintenu jusque maintenant mais il doit abandonner cette tâche pour d’autres occupations. Il reste à notre disposition pour le tuilage.

Rapport par Marie-Agnès

Relations avec les institutions

Nous avons passé un bon nombre d’heures en représentations, interventions, contacts.

A Douai, nous avons de fréquents contacts avec les services techniques qui s’occupent de la voirie. Nous leur signalons les problèmes que rencontrent les cyclistes et parfois, nous obtenons des améliorations quand il n’y a pas trop de contraintes. On relaie les fiches de signalement que vous nous transmettez.

Nous sommes consultés en amont pour des aménagements comme celui réalisé au bout du boulevard Jeanne d’arc ou pour l’installation de stationnements vélo (arceaux, box)
Nous avions aussi été sollicités pour écrire des articles dans la revue de Douai « Douai Ma ville » et nous avions préparé un article sur le sujet de l’éclairage du vélo. Mais il semble qu’il y ait un problème du côté de la rédaction…

Nous regrettons que les actions auprès des collèges durant la semaine de la mobilité n’aient plus lieu. Nous n’avons donc pas gravé les vélos dans les collèges cette année. Nous attendons de la municipalité un pilotage des actions de sensibilisation auprès des écoles et collèges.
Signalons qu’à Douai nous sommes adhérents à l’association « les amis de Douai » qui gérait autrefois l’Office de Tourisme. Le tourisme est maintenant de la compétence de Douaisis Agglo.

A Cuincy nous avons rencontré M le Maire Claude Hégo et avons proposé des aménagements de sens de circulation pour les vélos. Mais ça n’a pas abouti à ce jour. Par contre une nouvelle piste a été crée rue Gabriel Péri à Cuincy.
Nous sommes adhérents au centre Cuincy Loisirs Animations Culture et proposons des articles dans leur bulletin.
Nous avons aussi des contacts avec l’association Cuincy Environnement Santé.

Pour les autres communes du Douaisis c’est silence radio !

Douaisis Agglo a fait l’acquisition de 15 VAE que nous avons gravés. Mais nos interventions sur le quartier du Racquet (que nous avons du mal à qualifier « d’éco quartier ») n’aboutissent pas non plus. Nous avons fait des remarques sur la voirie en particulier la piste qui a été mise en service entre Décathlon et Sourcéane, nous avons demandé la mise en place de stationnements vélos.
Sans effet.

Nous avons rencontré Christian Poiret le président de Douaisis Agglo pour parler politique vélo.
Nous avons assisté au Conseil de Développement.

Le SMTD : c’est lui qui a la compétence mobilité. Nous avons participé aux réunions sur le Schéma Directeur des Modes Doux que vous pouvez consulter sur leur site. Nous attendons la réalisation !
C’est à pas de souris que l’on avance !

Au SMTD aussi on est parfois consulté sur le stationnement vélo par exemple. Mais là aussi les réalisations tardent !
Par contre nous sommes complètement intégrés à la mise en forme de la semaine de la mobilité avec plusieurs réunions du Comité de Pilotage. Nous avons été mobilisés le samedi 18 septembre au village de la mobilité place d’armes par un stand, des marquages, le prêt de vélos et casques pour le junicode de la Prévention Routière à Douai et Somain. Nous n’avons pas tenu de stand à Somain, mais ce n’est pas exclu pour l’an prochain.
Signalons aussi notre présence à une réunion en région sur la politique vélo, au Syndicat Mixte SCOT Grand Douaisis (Schéma de Cohérence Territoriale) sur le plan climat (où l’on parle peu du vélo !), et aussi à une réunion organisée par le CEREMA sur les voiries.

Services aux adhérents par Jean-Michel
Il y a toujours le vendredi soir de 17 à 19 h un accueil à la Maison du Vélo. On peut faire graver son vélo, l’entretenir, ou effectuer de petites réparations soi-même ou apprendre à la faire, ou simplement discuter et prendre des nouvelles.
Rappel : il faut bien attacher son vélo avec un antivol en U, si possibles sur les racks du haut auxquels on attache directement son vélo et non sur un câbles sur les racks du bas pas si fiables que ça puisque deux ont été sectionnés. (une 10zaine de vol cette année !)
La Maison du Vélo et des Mobilités est à présent notre siège social, nous y avons une boîte aux lettres et la possibilité de nous réunir dans une salle à l’étage (si nous ne sommes pas trop nombreux)
Nous avons obtenu de la société EFFIA qui gère les parkings, une carte d’accès qui nous permet d’approcher le local pour charger et décharger du matériel.
Nous recevons parfois des vélos en don. Ils sont stockés rue de Marchiennes et nous essayons petit à petit d’en remettre en état pour revendre lors de la braderie ou de la bourse aux vélos. Nous
aimerions avoir de la main d’œuvre supplémentaire à cet effet. Selon la presse récente, le bâtiment de la rue de Marchiennes devrait connaître une profonde transformation.
Cette année nous avons effectué ... marquages. Et même sur trottinettes.
Nous sommes passés au format informatique !

Vélo Ecole par Jean-Michel
La vélo école enfants pour des enfants du SESSAD porteurs de handicap fonctionne depuis plusieurs années à raison d’un après midi par semaine (le jeudi cette année). Il nous faudrait de nouveaux accompagnateurs pour relayer les anciens.
Pour les adultes il y a eu 3 sessions de 5 demi-journées : une qui a débuté en mars pour 3 adultes et 1 ado, une autre en mai pour 3 adultes et la dernière en octobre pour 3 adultes. Soit 10 adultes
qui ont suivi 50 heures de cours.
En octobre à l’IME de Montigny, (accueil de jour) nous avons sensibilisé des adultes porteurs de handicaps à la sécurité à vélo avec une projection de diapos et un parcours vélo type junicode.

Manifestations pour la promotion du vélo par Jean-René
La participation au Parcours du cœur avec une journée de sensibilisation des enfants au parc Fenain et la balade du dimanche en même temps que la balade du Festi-Planète.
La participation au Festi-Planète en avril avec la projection du film « Why we Cycle » au Majestic suivi d’un débat, la tenue d’un stand lors de la journée verte, l’organisation d’une balade vers le Bistrot de la Musette à Guesnain, en passant par le parc Bertin et les projets d’aménagement commentés par Jackie Avenel, la visite des jardins Descatoires par l’association Toits et Petits Pois » l’association le Jardin de Cocagne au Racquet (maraichage d’insertion).
Lors de la fête du vélo en juin nous avons organisé une balade douaisienne sur le thème de la bière faisant suite à l’exposition du Musée de Douai. Et comme d’habitude nous avions un stand d’information, de conseils et de marquages lors de la bourse aux vélos de l’Association des Familles.
Mais aussi la tenue de stands à la manifestation des motards citoyens en mars à Flers, à une journée verte à Cuincy en septembre, à une manifestation sur la sécurité intérieure à Cambrai en octobre.
En Novembre lors de la campagne nationale de la FUB « Cyclistes brillez », nous avons tenu un stand d’information à la gare de Douai et à la fac de droit.
Et un stand tenu par Jean-Michel, Valérie, Sylvie Reinhardt à la Maison de quartier la Clé des roses lors de leur journée DD.

Les balades par Marie-Pierre
Certaines sont organisées pour découvrir le déplacement et les circuits vélo en ville (c’est le cas des balades nocturnes de saison avec une participation d’une vingtaine de personnes), ou pour découvrir des chemins pour se rendre à vélo ou en train + vélo, dans un endroit à visiter (le parc Mosaïc à Houplin-Ancoisne) en juin, la route du sucre et le site ornithologique des 5 tailles à Thumeries en septembre, Le Louvre Lens en octobre, ET le grand voyage annuel pour découvrir ailleurs ce qui est réalisé pour les vélos. Le trajet se fait en bus, certains vélos sont embarqués et d’autres sont loués. Cette année en Mai il a eu lieu à Gand où nous avons découvert les vélos rues. Remarque de Fr Devred de l’ADAV : « tout le centre de Courtrai est en rue-vélo ! »

Rapport Financier

par Jean-Michel
rappel : DDV a des adhérents venant de 33 communes : 56 % de Douai, 11 % de Cuincy, puis viennent Lambres, Sin etc...
Concernant les provisions de 5000€ elles seront utilisées pour remplacer, le moment venu, la machine à graver par une machine plus petite et à batterie donc plus facile à transporter. Le garage solidaire de Béthune nous a contactés pour mettre en place une convention de prêt.
Monsieur Chereau prend la parole :
Je remercie DDV pour son travail de confiance avec la municipalité . Pour information, Douai est dans la zone jaune du baromètre des villes cyclables. Cette classification va encore s’améliorer avec les nouvelles pistes du Bd Jeanne d’Arc et avec le nouveau cheminement du Passage de Wagnonville.
Je remercie le SMTD de mettre à disposition sa flotte de VAE pour tout le territoire. Nous cherchons comment soutenir ce service.
Jackie intervient : à ce propos, Cycle&Repair trouve cela déloyal car les prix de la CAD sont plus abordables que les siens, il ne peut pas s’aligner. Il faut donc toujours s‘assurer que l’on préserve le commerce local. Idem pour l’atelier de DDV. Il y a tout un nouveau système économique qui se développe autour du vélo (Uber). Les élus doivent y réfléchir quand ils prennent leurs décisions. Et font leurs appels d’offres. Au début les vélib à Paris étaient géré par un publicitaire .
C’est maintenant un vrai enjeu économique (idem pour les trot’). Il faut un service de qualité et préserver le commerce local.
Questions diverses :
* est-ce que les services de police pourraient respecter les SAS vélo et pistes cyclables et rappeler les textes de loi ?
Monsieur Chéreau dit qu’il va faire un rappel. Et qu’il est preneur de toutes les remarques et questions qui lui seront adressées à l’occasion des Municipales.

Ateliers participatifs :

Atelier : Préparation des municipales 2020 : animé par Jean-René et François :
L’an dernier nous vous avions présenté le Plan vélo, nous avons relayé la campagne de la FUB sur le baromètre des villes cyclables, et nombre de Douaisiens y ont répondu, cette année la campagne pour les municipales sera l’occasion de mettre en avant nos revendications de cyclistes.
Les adhérents DDV sont de 33 communes différentes autour de Douai. Il y a donc 33 communes à contacter (x par les différentes listes).
Rappel de ce qui a été fait en 2014 : un questionnaire et un retour des candidats dans la presse.
Il est proposé de demander aux adhérents des autres communes d’intervenir auprès des différentes listes.
- en pratique : voir la presse pour publier les réponses des candidats aux questionnaires.
(suite atelier »municipales »)
Essayer de demander aux candidats d’intégrer le vélo dans les programmes. Avec l’aide d’un questionnaire apte à les faire réfléchir.
- Propositions « généralistes » (brain-storming) :
- - Des parcours vélo sécurisants
- - Séparation du vélo et du motorisé
- - Continuité des itinéraires (pistes cyclables)
- - La circulation des vélos à 20 km/h doit être possible
- - Passage à 30 km/h des autos partout
- - Actions contre le stationnement abusif sur les bandes cyclables (même la Police)
- - Abaissés de trottoir (exiger « niveau zéro ») pour permettre la circulation des vélos et poussettes
- - Salage des pistes cyclables en hiver
- - « Vélo-rues », comme à Gand

Mais la compétence sur ces actions est souvent intercommunale (Douaisis Agglo et CCCO= élargir aux 35 de Douaisis Agglo)

→ Voici une première proposition de questionnaire :
- Êtes-vous sensible à la pollution de l’air ? (question globale)
- Pensez-vous que l’on puisse autoriser les vélos à utiliser la voie du BHNS ? (question provocatrice)
- Êtes-vous d’accord pour les doubles-sens cyclistes dans votre commune ?
- Souhaitez vous expérimenter des rues où le vélo serait prioritaire et indépassable ?
- Que pensez vous de la limitation à 30 km/h en centre-ville ?
- Qu’envisagez vous pour faciliter l’itinéraire vélo vers la gare SNCF, vers les lycées ou les stations de BHNS ?
- Souhaitez-vous organiser des vélo-bus pour les écoles ?
- Comment favoriser et sécuriser le stationnement vélo ?
- Mettrez vous en place le forfait vélo pour les employés municipaux ?
- Mettrez-vous en place des primes à l’achat d’un vélo ou de ses équipements pour les habitants ?
- Pourriez vous rappeler aux policiers municipaux les droits des vélos (stationnement interdit des autos sur une piste cyclable par exemple) ?
Un groupe de travail restreint pourra finaliser ce questionnaire, afin qu’il soit disponible dès que les différentes listes seront connues.

Atelier : La voirie et les aménagements animé par : Marie-Agnès et Babette, Mr Regniez
Ville par ville :

SIN le NOBLE :
Victor Sion rappelle qu’en 2015 une commission avait été crée (environ 15 adhérents) pour rappeler à la municipalité d’inclure les déplacements vélo dans les nuveaux sens de circulation. Rien n’a changé depuis malgré les insistances de Pascal Dambrin conseiller municipal :
pas de DSC, difficultés de se déplacer dans l’avenue Roger Salengro les D8 et D15 vers Loffres.
Or, sur les 50km de voiries à rénover, 30Km ont été fait sans tenir compte des exigences de la Loi n°96-1236 du 30 décembre 1996 sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie (LAURE) .
Il paraît qu’ils ont un programme pour changer les panneaux directionnels et penser à tous les modes de déplacements actifs…c’est le moment de les interpeller pour les municipales.
Léger mieux pour la rue Guesquieres ; il faudrait trouver un circuit spé pour le vélo pour aller du Parc Bertin à la rue R. Salengro.
Améliorer le cheminement allant de l’ancienne brasserie jusqu’à la clinique vétérinaire ;
mettre les rue Jules Guesdes et Vaillant en DSC ;
pour la voie BHNS avoir plus qu’une tolérance : la mairie devrait intervenir ; peut-être demander l’autorisation sur certains tronçons ?

CUINCY :
sécuriser les vélos allant de du Moulin brûlé à la rue Guynemer, via la Haute Rive ( il n’y a même pas de trottoirs ! ) ;
idem pour rejoindre Lauwin-Plaque à Amazon. Pour être force de décision il faudrait une vélorution à 100 dit Victor.
Demander de vrais arceaux à Netto.

DOUAI :
Boxes redemandés Square St Maure des Défossés et à Pôle Emploi. Monsieur Regniez informe qu’un jalonnement (signalétique) sera mis en place sur l’un des 6 cheminements partant de la gare : Gare-Dorignies +direction vers Pôle Emploi ; il faut donc profiter de cette mise en évidence et envoyer un courrier.
DDV a R.V le 14 Janvier avec Mr Mullier responsable du Magasin Leclercq, nous lui demanderons d’augmenter les P vélo avec arceaux en U et de créer des cheminements piétons.
Une suggestion : récupérer la bande centrale de la voirie allant du Pont de Cambrai vers l’Hôpital :
Mr Regniez dit que ce n’est pas possible à cause des nombreux dégagements à gauche. Mais il faut voir ce qui est écrit dans le Plan Mobilité au niveau de LAMBRES.
Autre proposition : faire les pistes cyclables en stabilisé et non enrobé par respect pour les arbres et soucis écologique : 3 réponses : ce sera de moindre qualité, des trous vont se former et la piste ne sera plus utilisée ; et de toute façon les enrobés sont filtrant et l’eau de pluie revient à le terre autour des arbres ; dans l’éco-quartier du Raquet il y a des noues mais ce n’est pas faisable en centre-ville.
Pourquoi les travaux de voirie rue du Canteleu ne sont-ils toujours pas faits ? c’est à cause de l’Hôtel Rimbaud : le promoteur attend que celui de Valenciennes soit fini.
Proposition : Mettre des logos vélo fléchés à chaque entrée de piste/bande cyclables : trop de gens les prennent dans le mauvais sens.
Repeindre les SAS vélo rue du Fbrg de Parie et rue de Cambrai : c’est en commande.
Pourquoi de nombreux panneaux « tourne-à-droite » disparaissent-ils ?

LAMBRES :
utiliser les 2 rives de la Scarpe.

Atelier : Vélo et enfants par Marie-pierre et Jean-Michel
Vélo école enfants : Cécile Despretz s’est portée volontaire à partir de Janvier pour aider la vélo école du SESSAD le jeudi après midi.
Cécile nous a aussi informés que le collège de Lallaing avec ses 70 élèves cyclistes est sensibilisé au problème des cyclistes.
Nous avons aussi parlé de projets éventuels d’action avec les écoles. Lors du Festiplanète nous avions été sollicités pour accompagner des enfants à vélo de leur école jusqu’à la Ferme du Temps Jadis. Nous avions déjà accompagné les enfants de l’école Joliot Curie de Cuincy lors d’une sortie vélo. Mais les enseignants avaient préparé les enfants à rouler, à la sécurité à vélo, ils avaient mobilisé les parents, les volontaires avaient suivi un stage pour être habilités. Nous avons seulement complété l’encadrement lors de la sortie. L’Attestation de Première Education à la Route (APER) est un enseignement obligatoire, inscrit dans les programmes du premier degré. (10h d’enseignement) Voir le site
https://eduscol.education.fr/educat...
Nous ne pouvons qu’accompagner le dispositif. (Si nous avons suffisamment de ressources humaines !) peut-être via le programme EVEOLE (dossier à remplir par l’école)
Les mairies devraient être partie-prenante pour mettre en place des vélo-bus. Réponse de Jackie : il y a vraiment un enjeu de santé pour les conduites aux écoles ! Les voitures en file d’attente laissent leurs moteurs allumés et encombrent les entrées des établissements scolaires ; c’est au SMTD de prendre ce dossier en main ! C’est SA compétence. Pourquoi ne pas fermer carrément les rues aux heures d’entrée et de sortie ??
Quant à la semaine de la mobilité la mairie de Douai n’a pas reconduit l’action depuis le départ de Christelle DHOT. DDV n’a pas fait de marquages dans les collèges cette année.
Réponse de Jackie :
Cette formule n’est pas satisfaisante, elle est insignifiante par rapport à ce que l’on pourrait faire. La Mobilité ce n’est pas seulement pour les enfants ou les « pauvres » c’est aussi pour les entreprises : 23 ont été sanctionnées pour ne pas avoir rendu leur PDE à temps. C’est dire l’importance de ces plans de déplacements pour la qualité de l’air.

Atelier : Attente des services aux adhérents de Droit d’Vélo animé par Jacques et Jean-Pierre

  • Cours de formation à la mécanique théorique et pratique
  • Convivialité par des rencontres à la MDV
  • Apprentissage vélo-école + VAE
  • Réparations avec des pièces détachées de réemploi
  • Marquage avec la structure de Montigny en Ostrevent (collecte des demandes et 1 journée de marquage)
  • avec les jeunes de Montigny : testeurs de circuit sécurité ...
  • Lavage de vélo : un lieu et des conseils
  • Soirée thématique sur les trajets à vélo (GPS, smartphone, sites stockage des traces sur notre site )
  • Bibliothèque des parcours voyage
  • en cas de panne comment faire pour amener son vélo pour l’autoréparation à la MDV
  • quand on n’a pas de voiture assez grande ?
  • Coatching Vélo parcours travail courses loisirs ...
  • Accès internet à la MDV pour formation découverte des aplis
    • Cyclabilité
    • OSM Openstreemap vélo utilisation et maj
    • Réunions pour dire ce qui existe, etc...