Piste cyclable devant l’usine Renault

publié le 9 juillet 2006 (modifié le 10 juillet 2006)

Le temps était idéal pour un tour de vélo. Le bureau avait prévu ce même jour de réaliser une « visite d’expertise » sur cette nouvelle, et trop rare, piste cyclable, face à l’usine Renault. Mais les autorités locales ayant invité les clubs cyclotouristes et associations de cyclistes, nous nous sommes retrouvés dix membres de Droit d’Vélo à cette invitation.

Le départ pour l'inauguration
Le départ pour l’inauguration
Place de la mairie a Lambres

Le président de la CAD, Jean-Jacques Delille, et le Directeur de l’usine, Jérôme Olive, Françoise Prouvost ajointe à Douai et Jackie Avenel conseiller municipal à Douai et quelques autres étaient en vélo. Nous avons pu apprécier la qualité du revêtement, qui fera plaisir aux pratiquants du roller. Une petite réception a rassemblé tous les participants, et les cyclistes ont eu le plaisir de recevoir une sacoche vélo.

L’inauguration

A l’occasion des discussions, certains élus n’hésitent pas à solliciter les pratiquants cyclistes dans leur recherche de nouveaux équipements, arceaux vélos ou dispositifs dissuasifs contre les deux-roues motorisés. C’est la marque d’un nouvel état d’esprit dans le partenariat entre élus et associatifs.

Il est indéniable que ce nouvel équipement cyclable marque un progrès, montrant ainsi l’intérêt de la CAD pour le développement du vélo. Et pour les salariés cyclistes, il ne sera plus traumatisant de se rendre ou de quitter le travail.

Cependant, la fin de la piste face à la zone de la Haute-Rive n’est pas satisfaisante, car elle se rabat sèchement sur la route, et les risques d’accident sont réels. Il aurait été possible de poursuivre au moins jusqu’au rond-point. Nous regrettons souvent de ne pas être associés plus en amont dans les projets d’infrastructures.

Cette réalisation remarquable en (presque) tous points va obliger les autorités à poursuivre leurs efforts pour l’insérer dans une continuité de trajet.

En effet, quand un salarié cycliste vient de Douai, il emprunte la bande cyclable de la route d’Arras. Mais il se retrouve sur le trottoir pour passer le pont enjambant le canal, et ensuite plus d’aménagement. S’il connaît le raccourci, il contourne la bretelle de rocade par un chemin mal entretenu, mais très agréable pour passer sous la rocade, et s’engager sur la superbe voie verte. De même, en rentrant du boulot, devra-t-il franchir la RN 50 en bas du même pont, à ses risques et périls aucun aménagement n’étant prévu à ce niveau pour traverser la RN 50. Il est indispensable de réfléchir à cette traversée.

De même, pour ceux qui arrivent par la rue Guynemer de Douai, sans aménagement cyclable, l’entrée sur la piste cyclable n’est pas satisfaisante. Enfin, il faudra aussi installer une signalétique, et alors les cyclistes se sentiront pleinement reconnus et respectés.

Surtout, ne boudons pas notre plaisir avec ce nouvel aménagement. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de l’emprunter lors de la randonnée Vitale du dimanche 2 juillet.